Recensione selvə – eléo su Eklektik

postato in: Recensioni 0

Originaire d’Italie, Selva est une formation combinant des éléments de styles « post » (rock, metal, hardcore) qu’elle mixe avec une base mêlant elle-même black metal et screamo. Après un premier essai saisissant (Life Habitual, sorti il y a deux ans), le groupe remet ça avec Eléo, soient quatre nouveaux titres toujours aussi intenses.

« Soire » ne tergiverse pas et nous immerge directement dans une cascade de violence aux riffs puissants et rapides, mais derrière cette violence se dessinent des mélodies plus touchantes grâce à un boulot intéressant sur les atmosphères, beaucoup moins opaques qu’elles n’y paraissent. La preuve pendant « Alma » avec ce magnifique pont avec apparition d’un violon (tenu par Nicola Manzan de Bologna Violenta) venant transformer cette tornade infernale en moment de sérénité, peu éloigné d’un Alcest.

« Indaco » reprend ensuite dans cette optique « rythmique black metal à atmosphères » sur fond de cris désespérés. Pour le coup, si le nom était déjà venu en tête à plusieurs reprises, c’est sur ce titre que le rapprochement est le plus évident… un rapprochement avec qui? Avec Deafheaven pardi ! (le mastering d’Eléo est d’ailleurs signé Jack Shirley, producteur attitré des leaders du post-black) Sans pour autant faire du copier-coller, Selva parvient quand même à surprendre sur ce titre avec son break post-rock avant de reprendre de plus belle. Autre surprise que ce « Nostàlgia » de clôture, plus lent que les précédents titres et essentiellement instrumental (mis à part un hurlement à mi-parcours), sa vitesse s’accélère peu à peu, tout comme son intensité, disparaissant finalement peu à peu dans son fade out.

Les médisants pourront dire que Selva n’est qu’un groupe de plus dans cette scène post-black foisonnante en ce moment. Certes, mais Selva en propose une version riche, tendue et blindée de trouvailles, autant dans les « paysages sonores » à la manière du post-rock/metal que dans ses phases agressives. Les amateurs du style tiennent là leur nouvelle source d’émotions, disponible en « name your price ».

 

Leggi qui
Share on Google+

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *